Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

FORMATION FERROVIAIRE DES BENEVOLES

  NOTA ;  Cette formation était valable jusqu'a fin 2010 , maintenant je ne sais pas ce qui est en place

D,W

 

Transmettre le savoir ferroviaire

et former nos bénévoles
 

 

c'est primordial , la formation des bénévoles ...à la conduite des engins , aux manoeuvres , les signaux , à la Sécurité Ferroviaire  .. etc...


Nous avons mis en place depuis quelques années , un système très complet sur la formation théorique est pratique à la conduite des engins , avant cela, les membres étaient encadrés par les anciens et ce savoir été transmis avec la même efficacité . Aujourd'hui avec la mise en place du référentiel CFT nous avons du formaliser ces formations

 


Les formations théoriques

Avant toute chose , il faut apprendre le monde ferroviaire , la ligne de chemin de fer , la sentir si l'on peut dire ! connaître les endroits ou l'on doit ralentir ( ex: un secteur ou la visibilité et réduite , une déformation du au terrain .. ) . apprendre et reconnaître un signal en ligne ou en Gare , connaître les différents règlements :
Règlement de Police de l'exploitation
Règlement de Sécurité de l'exploitation
Le Dossier de Sécurité de la ligne
Le plan d'intervention et de Secours SDIS - ALEMF


Toutes les informations contenues dans ces documents sont nos repères dans l'apprentissage .

Bien sur que chaque nouveau bénévole désirant conduire ou simplement participer aux manoeuvres est encadré par un "tuteur" ou par une tutrice" ....et oui les femmes aussi !, chez nous pas de distinction .

 

La sécurité Ferroviaire

En gare , sur les voies  , le danger est là  ... si on applique pas le "basique"

TOUJOURS REFLECHIR AVANT D'AGIR !



Après l' apprentissage sur le "papier" , on commence à mettre ça en pratique ! , manoeuvre des signaux en gare expliquée et manoeuvrée par le tuteur ou la tutrice , les différentes positions d'aiguilles , la position ouverte ou fermée d'un signal , la position des "ailes" du Sémaphore ( oui ! nous en avons un fonctionnel ) l'entrée et la sortie de la gare , le PN ( passage à niveau ) , les gabarits de libre passage , le dégagements des aiguilles , les lames mobiles ...et chacun a leur tour sont mis en situation ... Un fois qu'ils ont assimilés les fonctionnements , le tuteur ou la tutrice leur fait subir le test pratique appelé " ET1 à ET4" (voir plan de formation en bas de page )

Après cette formation validée , ils vont commencés leur formation "Conduite" sur les engins de manoeuvre d'abord avant d'atteindre les engins de Ligne  . 

L'objectif de notre Association c'est de former tous les bénévoles sur tous les engins pour développer la polyvalence ! car comme nous sommes peu nombreux , chacun doit être capable de manoeuvrer , de préparer les rames .

 

****

Les formations pratiques

On commence d'abord a apprendre à accrocher les wagons ! , a mettre les flexibles de frein entre les voitures mais aussi à la machine pour être capable d'effectuer "un essai de frein"  , mettre en place les disques de Queue , apprendre les gestes de manoeuvres : tirez et refoulez ( tout dépend de la position ou on se trouve ! ) les drapeaux , etc


Nous approchons enfin des engins , après cette première formation pratique , nous allons découvrir dans un premier temps , la Mécanique ! , les contrôles a effectuer avant chaque démarrage ... les niveaux eau et huile  du compresseur , moteur  , les courroies etc.. la mise en route , la surveillance en cabine ( compteur , manomètres de T° et de pression )
Chacun à l'occasion d'effectuer les contrôles toujours sous la surveillance du tuteur .

 

FORMATION A LA CONDUITE EN LIGNE ET EXAMEN

 

L'élève commence à apprendre à rouler toujours accompagné du tuteur , celui ci lui enseigne : la surveillance en ligne ( connaitre parfaitement le profil de ligne ) , sur l'engin ; le passage des vitesses , le maintien de la vitesse malgré le profil , à se servir du frein ( très puissant ) à surveiller tous les instruments d'aide à la conduite ( manomètres T° , pression d'huile , etc ..) à répondre à chaque signal du chef de train , le mettre en situation devant un incident ou un arrêt en ligne . Après plusieurs mois de pratique , l'élève passe un examen pour valider ses connaissances .

 

Les formations à la conduite sur les engins de Manoeuvre

Pour les engins de manoeuvre se sera un peu différent des engins de ligne , l'apprentissage se passera en gare essentiellement : mise en route , apprentissage à la conduite , passage des vitesses , respect de la vitesse en gare , vigilance sur la position des aiguilles , arrêt d'urgence ,manoeuvres accompagné par le tuteur toujours prêt à intervenir pour stopper l'engin , a ce moment la chaque bénévole met en pratique tout ce qu'il a appris , cette formation est également validée par le tuteur .
 



Apprentissage sous surveillance

Les formations à la conduite des engins de Ligne

ICI PAS DE SALAIRE ! RIEN QUE DE LA PASSION !!


A partir de ce moment , chaque bénévole a le choix de l'engin ,

ici bientôt le rêve d'enfant va se réaliser .

Cette formation implique une responsabilité maximale ! , quand vous avez cent à deux cents personnes dans votre train , vous devez réagir rapidement a tout ce qui pourrez arriver


Admirez ce sourire ! le rêve est devenu réalité , n'est ce pas Bertrand !

Formation sur le Materiel "DIESEL"

AUTORAIL PICASSO X3837 et BDR Y 6000 ZZ 218 ETAT

Le matériel est ancien , donc il faut en prendre soin ! , les contrôles sur la mécanique  sont  plus important

Sur le Picasso X3837

D'abord , on fait le tour de l'engin ..

CONTROLES SOUS CAISSE

1° timonerie des freins ( bogies AV et AR )
2° flexibles de freins
3° absence de fuites eau et huile

CONTROLES GENERAUX

4° Optiques AV et AR
5° fonctionnement des portes
6° contrôle fermeture bac à batterie
et très important , le contrôle du niveau de gasoil !!






AU NIVEAU DE LA MECANIQUE :

Dans le compartiment "moteur"


- Niveau Boite de Vitesses
- Vannes au sol et sur le moteur ( ouvertes ou fermées ) 
Niveau Huile compresseur
tension des courroies
Niveau d'huile moteur
papillon à tourner des peignes
absence de fuite autour du moteur
Niveau Pompe à injection

Nous passons maintenant en cabine !



Contrôle du niveau d'eau dans la "bâche" et complément s'il le faut
boite de vitesses : Point mort ( BV manuelle 4 rapports )
Inverseur sur neutre
mise en place de la poignet de frein serrée

MISE EN ROUTE DU MOTEUR !

surveillance du "gonflage" du réservoir principal ( RP )
jusqu'à "détente" de la soupape de pression

 

 

****************************************************

 


SUR LE BDR DE LIGNE ZZ 218 ETAT

Les contrôles "caisse", "moteur ","cabine" sont spécifiques pour chaque engin


Ce Locotracteur de ligne à une boite de vitesses 8 rapports avec convertisseur hydraulique


Passons maintenant à la formation VAPEUR sur la 030 T1 KRUPP !

Le bénévole qui a choisi cette formation , entre dans le temple des "vaporistes" peu de gens aujourd'hui ont la chance de pouvoir être former a cette technique ou la condition physique est très importante .

Cycle de Formation "Elève Chauffeur"

La responsabilité en cabine du Chauffeur et aussi importante que celle du Mécanicien sinon plus , il a en charge la surveillance du feu mais aussi du niveau d'eau de la chaudière ... pas le temps de regarder le paysage !!
son cycle de formation est très long , car il doit apprendre d'abord tous les graissages de la machine , il y'en  a
a peu près une vingtaine... puis apprendre a remplir la chaudière , apprendre à faire le feu , etendre le charbon sur la grille , 12 bonnes pelles a chaque chargement ...injecter l'eau sous pression vapeur , etc
...( voir page : comment ça marche )


Mettre une machine en chauffe c'est cinq heures de préparation avant la mise à quai du train et une heure en fin de circulation pour " ringarder" la grille du foyer , faire l'extraction vapeur , freiner et caler la machine avant de déclarer la fin de service !! ( de 5h du matin à 13h  = 8 h de service pour un train à 10h du matin !! )
 


Noir de charbon , sale , dans la chaleur , fatiguant mais heureux de faire vivre cette machine ,

Le chauffeur en plein graissage , le mécanicien contrôle qui tout aille bien , c'est avant tout un travail d'équipe ... d'amis .

"L'élève" chauffeur devient vraiment chauffeur quand le mécanicien considère qu'il est apte a tenir son poste avec efficacité ( vieille tradition , environ deux ans ! ) . Ici, le profil de la ligne de chemin de fer est important pour le chauffeur , des pentes ou descentes importantes qui nécessite une constance et une anticipation entre le chargement en charbon du foyer , remplir la chaudière avec des niveaux d'eau sur les jauges en pente ... c'est la qu'on voit que le métier rentre ! sans cela , c'est "planter un choux ! " comme on dit dans le jargon ferroviaire ! , plus de pression et la machine s'arrête .... après il faut attendre que la pression remonte , çà peu prendre 20 à 30 minutes si on est en dessous des 5 bars de pression mini .

Cycle de formation "Elève Mécanicien"

On applique le même principe de formation que pour "l'élève chauffeur" encadré par un Mécanicien Habilité .
Il devra avoir les yeux partout ! , sur la voie , sur le "flamand" ( l'indicateur de vitesse du train") , sur les manomètres de pression "vapeur" mais aussi des freins , il apprendra a ne pas faire souffrir la machine n'y le chauffeur en ajustant le "cran de marche" au relief ( en montée , sur le plat en descente ) ne pas trop forcer sur le "régulateur" ( l'accélérateur si l'on peut dire ! ) pour éviter les chutes de pression , ce n'est pas comme une voiture ... ici tout fonctionne avec la pression "Vapeur" que lui donne le chauffeur en tenant "un bon feu" la machine vie sous ses pieds .. à lui dans faire bon usage .


Poste de conduite coté "Mécanicien"

de Gauche à droite :

Jauge de niveau d'eau dans la chaudière
au milieu : le "manche" ( l'accélérateur si l'on peut dire ! )
au dessus :Manomètre de pression "Vapeur"
au dessus : "l'arbre de Noel" regroupant les vannes des injecteurs et de la mise en route du compresseur et du "souffleur"
a droite en haut : l'injecteur en charge ( aspiration du fond de la soute à eau )

tour a droite : les manomètres de pression des freins machine et rame

en dessous : le "cran de marche"

et a droite le robinet de frein !


les yeux partout , une vigilance maximum

A ce moment la , vous entrez dans le cercle très fermé des "Mécanos" , vous sentez la machine , vous vivez avec elle , sachons resté humble , c'est avant tout un travail d'équipe.. elle ET vous ( Mécano et chauffeur ) . les frissons vous gagnent à chaque respiration du compresseur , le bruit de l'embiellage , le sifflet vous mettent dans un état second , comment ne pas avoir une pensée pour tous les mécanos et les chauffeurs qui ont assurés le "service régulier" au temps glorieux de la VAPEUR ..  


Revenons sur terre ...


Pour etre Habilité "Mécano" , il vous faudra beaucoup de patience et des heures de conduite avant de vous lâcher seul avec votre équipier au commande ! , conduite accompagné avec un Mécanicien Habilité qui vous donnera les indications necessaire à la "bonne conduite" , chaque journée d'exploitation est differente ! , la machine réagit au climat , d'un jour à l'autre tout change , plus de mal a tenir la pression , pourtant nous circulons sur la même ligne ! , elle vie cette machine .. a vous de donner le meilleur de vous même , on apprend tout les jours même habilité , alors bon vent et bon feu ! .
 


 

FORMATION FERROVIAIRE DES BENEVOLES

À propos

Le Chemin de fer Touristique et Historique de la Vallée de Canner 1966-2017 --- Passion Ferroviaire